Arroyo

L’arroyo

Historique :                                      

L’Arroyo est lancé en 1921. Navire équipé de citernes, sa mission était de distribuer de l’eau potable aux autres bateaux et aux troupes de l’armée française.

Il mesurait 55 mètres de long et jaugeait 682 tonneaux. Son moteur avait une puissance de 875 CV.

L’Arroyo fut utilisé en Indochine jusqu’en 1953, puis fut rapatrié à Toulon.
La Marine Nationale décide alors de le couler pour le G.E.R.S qui vient de se créer.
Le 18 août 1953, il est remorqué près de l’îlot des Deux Frères. C’est le Commandant Taillez, du G.E.R.S qui dirige l’opération. Soixante kilos de dynamite ont été placés en deux endroits : 20 kg pour les citernes et 40 kg dans la salle des machines.

La déflagration détruit une partie de la coque. Le navire ne sombre pas au point prévu.

Un léger courant le déporte, et la proue se fracasse sur un écueil rocheux.

Description :             

L’Arroyo est scindé en 2 morceaux. La poupe et la partie centrale sont d’un côté du piton rocheux alors que la proue a basculé de l’autre côté.
La poupe gît à 36 mètres sur un fond de sable.                                                                                                                                                            

Le safran et l’hélice sont visibles et en bon état. La dunette est ouverte, et l’on peut y pénétrer pour admirer la barre de l’Arroyo.

En continuant vers la proue, les superstructures et le pont sont assez abîmés. La cheminée a disparu et repose sur bâbord.

Le cabestan est en très bon état ainsi que les bittes d’amarrage.

A l’inverse les citernes ne sont plus qu’un champ de débris épars.

L’épave a de nombreux passages permettant aux plongeurs d’accéder à ses entrailles.
La proue n’est pas en bon état.

Ceci en partie du soit à l’explosion soit au fait qu’elle s’est écrasée sur la roche.

Type de Plongée : Epave Bateau

Profondeur : 28 à 36 mètres

Niveau 2 minimum

Temps de Navigation : 10 minutes

Faunes et Flores : L’épave est couverte de gorgones présentent sur la poupe, la dunette, le cabestan et les bites d’amarrages. Le trou de la cheminée cache des congres.  C’est également un repère pour les chapons et les poulpes, on peut y croiser également de gros mérous, langouste, loup en chasse régulièrement, les castagnioles et les apogons règnent en banc.

Entouré par les Fameux Jardins de l’Arroyo, c’est une plongée unique et aussi mythique que plongée sur le Donator !