Le Sec de Saint-Elme

Le Sec de Saint-Elme                                   

Plongée : Sec

Profondeur : 8 à 18 mètres

Niveaux 1 minimum

Temps de Navigation : 5 minutes

Descriptions : Grand plateau incliné formant un mini tombant, de nombreuses failles et surplombs abritent une flore abondante idéale pour les amateurs de bio et les photographes.

Faunes et Flores : On peut y croiser Murènes, Congres, Sars, Saupes, Rascasses, Langoustes et Poulpes …

Faunes et Flores fixés abondantes, diverses variétés de nudibranches…                                    

 

Le Super Mystère B2                    

Type de Plongée : Epave Avion

Profondeur : 48 à 50 mètres

Niveaux 3 minimum

Temps de Navigation : 25 minutes

Historique : Le Super Mystère modèle B2 (chasseur à aile en flèche) a effectué son premier vol le 26 février 1957. Cet appareil est entré en service au sein de la 5ème, 10ème et 12ème escadre de chasse de l’Armée de l’Air.

Le SMB2 a été le premier appareil de série produit en Europe de l’Ouest, a passer le mur du son en vol horizontal. Il était équipé d’un turboréacteur SNECMA 101G-2 ou 101G-3, lui permettant une vitesse de 1.040 km/h et un plafond de 10.000 m.

Son armement comprenait 2 canons DEFA de 30 mm et une capacité de charges extérieures pouvant comprendre 2 missiles Sidewinder, 2 bombes de 400 à 500 kg et 2 pods lance-roquettes. Les dimensions de l’appareil étaient les suivantes : envergure 10,52 m, longueur 14,13 m et hauteur 4,55 m.

L’origine de cette épave est incertaine. En janvier 1969, deux appareils se seraient heurtés en vol à proximité de l’île de Porquerolles. A l’issue de la collision, le premier appareil vola en éclat, tandis  que le second descendit presque intact vers le cap Estérel. Peu après avoir été renfloué par la Gabare La Fourmi, le SMB2 fût définitivement coulé au large du CAP CEPET.

Descriptions : L’épave repose aujourd’hui à l’envers sur un fond de sable par 50 mètres de profondeur. Le site est très exposé au vent d’Est. Un courant d’Ouest est souvent présent.
C’est une épave réservée à de petites palanquées, car le site est de taille réduite. La visibilité peut être mauvaise si la mer a été agitée les jours précédents.

Faunes et Flores : Un gros Homard habite les lieux avec de belles Langoustes à ses côtés. En observant attentivement les différents trous de l’avion, on peut y apercevoir de nombreuses Cigales de mer, espèce devenue rare sur le Var.

Un gros Congre au diamètre impressionnant niche dans l’emplacement du réacteur, avec parfois à ses côtés un autre plus petit spécimen.